Ce mois-ci, voici une nouveauté, le conte du mois. 🙂 Il s’agira ici de me laisser inspirer chaque mois une histoire qui pourra infuser en nous de sa sagesse et de ses effets harmonisants. 🙂

Nous commençons donc ce mois d’octobre avec une histoire qui m’a beaucoup interpellée car je ne m’attendais pas à recevoir une histoire de ce genre. Mon mental s’est mis rapidement à faire des commentaires du genre : » Mais une araignée n’est pas un animal qui vit en groupe »… avant de se raviser de lâcher prise car il s’agit d’un conte… et l’agréable liberté du conte c’est justement de laisser naviguer notre imagination dans l’univers de tous les possibles… Je vous laisse juger par vous-même… et je vous retrouve à la fin où j’ai demandé un éclairage à mes guides concernant ce conte et le message qu’il transmet. 🙂

—————————————————————————————————————————————————————-

Il était une fois une petite araignée qui se morfondait sur un caillou près d’une rivière.

« Comment est-ce possible ? » pensait-elle.

Mais de quoi parlait-elle ? Pour le savoir il fallait revenir un peu en arrière. Ce matin-là, cette petite araignée était toute fière d’elle. Elle avait réussi le concours d’entrée pour être Garde de la Reine. Tout se passait bien et elle était très heureuse. Bientôt, elle aurait l’honneur de l’accompagner dans toutes ses sorties et de rester près d’elle quoi qu’il arrive.

Ce qu’il faut savoir c’est que dans le monde des araignées, il n’y a pas de hiérarchie prédéfinie. Chacun peut atteindre un statut en s’entraînant et en passant un concours. Même la Reine a été élue parmi plusieurs prétendantes au trône. Bien sûr chacune à des qualités qui lui sont propres et qui peuvent correspondre à un rôle spécifique mais le hasard fait bien les choses. Chaque petite araignée sait au fond d’elle pour quoi elle est faite et si elle travaille dur, elle obtiendra satisfaction.

Notre petite araignée avait donc réussi son concours pour être Garde de la Reine mais après, les choses ne s’étaient pas passé comme elle l’avait espéré. Une de ses amies, malheureusement très maladroite, lui était rentrée dedans quand elle s’avançait vers la Reine pour recevoir son insigne et elle s’était fait très mal à une patte, ce qui la disqualifia aussitôt de son nouveau rôle. Elle pourrait repasser le concours plus tard mais pour l’instant la petite araignée était désespérée. Pourquoi avait-il fallu que ça arrive maintenant ? Elle en avait rêvé depuis si longtemps…

Son amie était très désolée de ce qui leur était arrivé mais elle ne pouvait pas changer ce qui s’était passé. Pour notre petite araignée, il lui fallait maintenant apprendre la patience pour attendre le jour où elle pourrait à nouveau se présenter et devenir Garde de la Reine.

Qu’avait donc notre petite araignée de spécial pour ce rôle ? Elle était forte, déterminée et surtout elle vouait un amour inconditionnel à sa reine. La qualité principale pour réussir cette épreuve était d’être particulièrement dévouée à son rôle, mais pas dans le sens où elle devrait protéger la reine quoi qu’il arrive, mais qu’elle devrait l’entourer de tout son amour pour lui permettre de rayonner du mieux possible sur son peuple. Les gardes de la reine se devait donc d’être « Amour », « Paix » et « Joie » pour que la reine puisse diffuser ces énergies bénéfiques sur tout son peuple. Le rôle de la reine n’était pas seulement de commander mais de récolter toutes ces qualités pour les transmettre à ses sujettes. La reine en quelque sorte était dévouée à son peuple. Il y avait beaucoup d’autres rôles dans le monde des araignées. Vous aviez celles qui chassaient la nourriture et qui la ramenaient au nid mais comment faire correctement leur travail si elles ne recevaient pas en leur sein leur nourriture préférée, l’Amour… Cela était le rôle de la reine. Les gardes elles, émanaient cet amour, cette joie, cette paix pour la donner à la reine qui concentrait tout cela. Vous aviez les artistes aussi qui divertissaient les autres araignées. Tout était bon pour favoriser la joie du peuple et nourrir de ces qualités les gardes qui participaient à ces divertissements. En fait, chaque araignée avait un rôle phare à jouer qui était interdépendant les uns des autres. C’est pour cela qu’il ne fallait surtout pas faillir, sans quoi la stabilité du monde serait rompu et cela deviendrait le chaos.

Notre petite araignée, malgré tout pleine d’espoir, tenta de se consoler en pensant que rien n’était perdu. La prochaine fois serait la bonne. Elle aussi arriverait à contribuer au monde. C’était dans ses gênes, dans ses tripes. Elle avait tant d’amour à donner ! En attendant, elle se dit que tout cet amour perdu elle pouvait se le transmettre à elle-même pour que sa patte puisse guérir plus vite. De toute façon, elle n’avait pas beaucoup d’autre choix. C’est ce qu’elle fit donc chaque jour et un matin, sa patte fut complètement rétablie.

Elle courut vite prévenir le service des gardes pour se réinscrire au concours. Il y avait justement une session prochainement car des êtres au service de l’amour, il n’y en a jamais assez. Bien entendu notre petite araignée réussit brillamment son concours et elle fut même nommée Garde en Chef de la Reine. Ce rôle était un peu plus évolué que simple garde car le garde en chef devait déjà concentrer l’amour reçu par les autres gardes pour le redistribuer à la Reine ensuite.

 

 

Bien entendu notre petite araignée joua parfaitement son rôle jusqu’à ce qu’elle sente qu’il était temps pour elle de devenir Reine. Comment était-ce possible ? Elle avait toujours pensé qu’elle serait garde toute sa vie. Or, elle avait tellement appris à rayonner l’amour de son cœur vers elle-même puis ensuite d’elle-même vers la Reine, qu’elle était devenue une experte. Jamais aucune reine n’avait eu ce pouvoir avant elle et son règne dura plus longtemps qu’un simple règne car l’énergie qu’elle transmettait était pure, joyeuse et si intense que les autres araignées l’élisaient à chaque élection, bien que cela ne soit jamais arrivé avant. Elle ne se présentait pourtant pas car ce n’était pas la règle. Un mandat épuisait une reine ce qui fait qu’elle ne pouvait pas être réélue. Mais elle, elle continuait de rayonner encore et encore…

Pourquoi me demanderez-vous ? Parce que cette petite araignée avait compris malgré l’adversité que sa principale Source est l’Amour et qu’elle peut la trouver en elle-même en premier lieu. Quand vous trouvez la source de l’Amour en vous, rien ne peut vous épuiser. Cet Amour rayonnera toujours aussi loin que possible.

Notre petite araignée cependant finit par arrêter son rôle de Reine. A la fin de sa vie, elle eut envie de se reposer et d’aider ses semblables à devenir cet Amour qu’elle avait pu être toute sa vie. Sa longue vie fut la plus longue de toutes les araignées de ce monde et elle s’éteignit en paix une fois sa tâche accomplie.

——————————————————————————————————————————————————————

Pouvez-vous m’éclairer sur le sens de ce conte s’il vous plait ? Merci.

Ah ah nous t’attendions, tu nous fais bien rire. 😀 Ce conte en fait parle d’Amour car en effet c’est une chose dont vous avez vraiment besoin en ce moment, et même tout le temps.

Vous avez besoin de vous accorder de la douceur car la dureté du monde (en apparence) que vous vous infligez car vous en faites une affaire personnelle vous touche sur différentes facettes de votre être. La petite araignée puisque tu as posé la question et en effet ce n’est pas une espèce qui vit en groupe est à prendre d’un point de vue symbolique.

L’araignée comme tu l’as d’ailleurs cherché symbolise la patience. C’est d’ailleurs mentionné dans le conte. Une patience envers vous-même surtout. Vous n’êtes pas assez patients envers vous. Vous vous infligez en permanence une course contre le temps. Nous savons qu’il est difficile parfois avec les obligations que vous avez dans votre vie de faire autrement. Cependant, il n’est pas question là de temps qui passe mais d’être patient envers vos émotions. Malgré vos occupations et vos préoccupations, vous vous infligez encore plus de dureté en vous alourdissant de pensées de dénigrement ou de pessimisme. Ce conte vous indique donc que malgré les vicissitudes de la vie et votre rythme de vie, vous pouvez vous accordez de la patience envers ce que vous ressentez et envers ce que vous vivez.

Vous n’êtes pas parfait et c’est très bien ainsi. Il n’est pas besoin d’en rajouter lorsque vous avez l’impression de faillir. La petite araignée qui alors se soigne elle-même, qui prend partie du contre-temps qui lui arrive en est un bon symbole. Elle pourrait se morfondre mais elle ne le fait pas. Elle choisit au contraire une option bien lumineuse qui en plus lui servira plus tard à briller encore plus et à contribuer dans sa vie. C’est pour cela que dans votre vie, quand vous aurez l’impression que cela n’avance pas comme vous voulez et de vous sentir impuissant ou en faute de ne pouvoir faire mieux et bien soyez doux avec vous car la vie vous réserve certainement de belles surprises. Même si en effet bien souvent cela, vous ne vous en rendez-compte que plus tard.

Cette métaphore était donc là pour vous dire de vous accorder de la douceur en ce mois d’octobre, de vous donner de l’amour en vous bichonnant, en prenant du temps pour vous, ce qui vous permettra ensuite de pouvoir mieux rebondir et d’être plus disponible et plus accueillant envers votre quotidien.

Autre chose ?

Oui, nous voudrions vous dire aussi de vous respecter dans ce que vous prenez pour des erreurs. Qu’est-ce qu’une erreur ? Une belle opportunité de renouveau. Vous êtes d’ailleurs en ce moment à l’aube d’un renouveau qui vous touchera toutes et tous. La nature qui va s’éteindre petit à petit pour accueillir l’hiver vous encourage à ces moments d’introspection et de respect. La nature ralentit. Peut-être pouvez-vous en faire de même. Oh il n’est pas question de s’arrêter pour autant. Nous savons que votre vie est rythmée par la société dans laquelle vous vivez, mais de ralentir en prenant en compte vos priorités.

La terre ne s’arrêtera pas de tourner parce que vous ne faites pas tout ce que vous aviez prévu. Pourquoi d’ailleurs êtes-vous autant dans le faire alors qu’il suffit d’être pour attirer à vous toutes les informations dont vous avez besoin pour faire ce qu’il faut pour avoir ce que vous désirez ? Nous ne parlons pas des obligations familiales comme par exemple s’occuper des enfants mais regardez un peu ce que vous envoyez comme message à l’univers à chaque instant ? A être toujours dans l’action, vous vous attirez encore plus d’actions du même type car l’univers pense que c’est ce que vous voulez. Prenez donc le temps de regarder en vous ? Osez regarder qui vous êtes à l’intérieur et ce que vous avez envie de transmettre. Avez-vous envie que vos enfants se souviennent de vous comme des courants d’air ? Croyez-vous qu’il soit si important d’être toujours en action sans jamais prendre le temps pour ce qui est important ?

Ce qui est important c’est vous et qui vous avez envie d’être en cet instant. Avez-vous envie d’être un courant d’air ? Ou avez-vous envie de vous asseoir là avec votre enfant ou avec un bon livre. Mais vous direz, mais comment le repas va se préparer, ou les courses vont se faire ? Ok mais juste 5 minutes là, prévoyez-vous ces 5 minutes-là où vous vous poserez avec vous-même pour regarder en dedans de vous qui vous avez envie d’être en cet instant. Prenez ce temps chaque jour pour vous demander qui vous avez envie d’être et vous verrez que quand vous aurez trouvé la réponse à cette question, les choses viendront à vous comme une évidence. Vous agirez d’une façon qui correspond à qui vous êtes et les courses, le repas à préparer, etc. deviendront une activité parmi d’autres qui s’organiseront toutes seules dans votre emploi du temps. Expérimentez et vous verrez. 😉

Pour conclure nous dirions que ce petit conte vous encourage à reprendre contact avec votre véritable nature, celle qui donne et reçoit naturellement. Vous êtes les héritiers de la Source et en ce sens vous avez toutes capacités pour faire de même qu’elle. Ayez confiance en vous, en qui vous êtes. Accordez-vous vraiment ces quelques temps pour vous pour reprendre contact avec votre vrai Vous qui ne demande qu’à vous accompagner et vous guider pour que votre vie soit des plus agréables. Car elle peut l’être, il n’y a qu’à demander…

Merci à vous pour cet échange. 😊

Nadège

Share This